Pythéas
Collège
Marseille
 

Séjour dans la merveilleuse calanque de Sormiou ...

dimanche 2 mai 2010, par Fanny Grauer

Nous avons passé deux jours dans la calanque de Sormiou fin Avril. Nous étions hébergés au centre UCPA qui a ses locaux au bord de l’eau.
Nous avons pratiqué des activités sportives comme le kayak de mer et l’escalade, nous avons découvert le métier de pêcheur et nous appris à connaître toujours mieux la végétation méditerranéenne, ses adaptations à la sécheresse ainsi que les paysages des calanques.

Le premier jour,
nous avons fait du Kayak de mer le matin. Il y avait du vent d’Est qui faisait rentrer une grosse mer dans la calanque. A cause des vagues et du courant nous nous sommes tous retournés dans l’eau ! Heureusement nous avions des combinaisons et bien sûr des gilets de sauvetage. Après quelques essais nous avons petit à petit appris à diriger les kayak avec nos pagaies.
L’après-midi, nous avons pu grimper dans les belles falaises blanches de calcaires de la calanque. Avec tout le matériel d’escalade : cordes, baudrier, mousquetons, dégaines et casque, certains élèves étaient déjà très à l’aise tandis que d’autres découvraient l’activité, en tout cas, tout le monde a essayé !
Le repas du soir a été préparé par un pêcheur de la calanque : il nous a mijoter une bonne bouillabaisse traditionnelle. La bouillabaisse est une soupe de poisson qui se mange avec des croutons de pains, de la rouille (une sorte de mayonnaise épicée) et de beaux poissons de la mer méditerranée comme le rouget grondin, le saint-pierre, la baudroie, la rascasse ...
Mme Schmidt est même venue déguster ce bon repas avec nous.

Le lendemain,
nous avons rencontré Jean-Claude BIANCO, un pêcheur de Sormiou. Avant, il avait un chalutier, avec lequel il pêchait des centaines de kilo de poissons. Maintenant il est à la retraite et vient se reposer dans son cabanon de la calanque. Ce pêcheur n’est pas n’importe quel pêcheur : c’est lui qui a retrouvé dans ses filets de pêche, en 1998, la gourmette de l’écrivain et aviateur français Antoine de Saint-Exupéry, mort dans son avion au large de l’île du Riou.
Il nous a expliqué son métier de pêcheur, c’était passionnant.
Ensuite, nous somme partis pour une petit randonnée en début d’après-midi. Nous avons retrouvé des plantes méditerranéennes que nous connaissons bien comme le romarin, le cyste blanc ou le pin d’Alep, et nous avons découvert aussi de nouvelles plantes comme le pin parasol, les griffes de sorcières ou la bruyère.
Les plantes en méditerranée ont élaboré différentes stratégies pour résister à la sécheresse : certaines ont des feuilles en aiguilles (romarin, pin d’Alep), d’autres ont des feuilles recouvertes de petits poils (cyste blanc ou cyste cotonneux), d’autres encore ont des feuilles recouvertes d’une cuticule épaisse (chêne kermes).

Il a bien fallu repartir en fin d’après-midi, même si nous n’avions pas très envie de quitter ce bel endroit.
Mais nous allons bientôt y retourner, fin avril, pour faire découvrir cette merveilleuse calanque à nos correspondants de Guillestre ...

Portfolio

  • DSC02323
  • DSC02390
 
Collège Pythéas – 15 rue des Gardians - 13014 Marseille – Responsable de publication : M. Thierry Bonicel
Dernière mise à jour : lundi 23 mars 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille