Pythéas
Collège
Marseille
 

Connaissez-vous le risque d’inondation en région PACA ?

jeudi 12 janvier 2012, par Celine Hubert

Au mois de novembre 2011, nous nous sommes rendus dans le Var, à Trans-en-Provence et à Rebouillon pour étudier le risque inondation et ses terribles conséquences naturelles, humaines et matérielles. Ainsi,avec l’aide d’Alexis, ingénieur au SIAN, nous avons travailler le phénomène d’inondation du 15 juin 2010.

Gérer le risque inondation
par Rukan et Taslim.

Le SIAN (Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Naturby) sert à prévenir et à proposer des solutions pour un éventuel risque d’inondation. Les employés y travaillent chaque jour pour éviter des pertes matérielles et humaines.

L’éducation à la population sur la notion de risque d’inondation est très importante car toute personne vivant dans des secteurs à risques doit être prévenue et doit savoir à quoi elle devra faire face lors d’une éventuelle inondation.

Les constructions humaines sur les berges de la Naturby sont de grands problèmes car pour aboutir à la construction de ces habitations, il faut modifier le sol d’origine et l’environnement de cette rivière.
Ainsi, normalement, lors de fortes précipitations, une rivière dont on a préservé l’environnement ne débordera pas car l’eau en trop pourra tout simplement s’infiltrer dans la végétation ou la terre d’origine naturelle.
Dans le cas contraire, l’eau en trop produite par de fortes précipitations ne pourra pas s’infiltrer mais glissera sur le sol urbanisé ce qui produira un débordement. Si une rivière a des pentes, l’eau qui arrivera à toute vitesse emportera tout avec elle et produira des bouchons ce qui engendrera un nouveau débordement lors d’une prochaine forte pluie. C’est là que les techniciens de rivière vont intervenir pour nettoyer les bouchons, agrandir le lit majeur de la rivière...

Que s’est-il passé dans la région de Draguignan le 15 juin 2010 ? par Baris et Adam.

Un épisode pluvio-orageux exceptionnel a concerné le sud-est du pays le 15 juin 2010. Un premier forçage d’altitude s’est présenté dans la nuit du 14 au 15 juin et a généré des averses orageuses relativement classiques sur la Provence. En matinée, un deuxième forçage se présente et entre en phase avec une advection chaude de basse couche. Des lames d’eau remarquables sont observées et elles affectent principalement l’est des Bouches-du-Rhône et le Var. En soirée, un troisième forçage se met en phase avec une forte convergence humide dans les basses couches de l’atmosphère et vient réactiver les fortes précipitations convectives sur les départements méditerranéens. Des lames d’eau de 400 mm sont localement relevées dans le Var sur l’ensemble de l’épisode.


Quelles sont les causes humaines de ce phénomène ?
Par Hivin et Sevnur.

L’Homme a construit ses biens (habitations,usines,zones commerciales,...) dans le lit moyen et dans le lit majeur.
Les conséquences de mauvais entretien des berges sont que cela crée des bouchons, empêchant la circulation de la rivière. Ceci peut entrainer des inondations lors de fortes crues.

Quelques définitions liées aux inondations …, par Carmen et Halima.

« Les pluies ont été particulièrement abondantes sur le Var.
Depuis le début de l’épisode, les cumuls atteignent souvent 150 à 250 mm sur la partie centrale, dépassant localement 380mm » , indique Météo France dans un communiqué . La inondations subies ont également provoqué des coupures d’électricité dans des dizaines de milliers de foyers .

Le débit liquide correspond à la quantité d’eau écoulée par unité de temps (généralement en seconde).

Le débit solide correspond aux matériaux transportés par le débit liquide ( exemples : voiture , maison et même de personnes ).

Les Conséquences

Les inondations font souvent beaucoup de dégâts et de morts.
Elles sont responsables de 40% des accidents mortels dus aux catastrophes naturelles dans le monde.

Définition : les inondations

Une inondation et un débordement d’un cours d’eau , le plus souvent en crue , qui submerge les terrains voisins . Le terme et souvent étendue au débordements d’ouvrages artificiels tels que retenues au réseaux d’assainissement . Des inondations peuvent aussi se produire en amont des cours d’eau , suite a la génération de quantités importantes de ruissellement au niveau de terre cultivées pas exemple. Ce ruissellement donne alors lieu à une inondation boueuse.

Le bassin versant de la Nartuby situé dans le Nord-Est du département du var, il s’étale sur 220 km².

Longue de 33 km, la Nartuby prend sa source dans la commune de Montferrat sur le plateau de Canjuers, dans le haut Var, à une altitude de 500mètres, et se jette dans l’Argon, fleuve côtier,sur la commune du Muy, à douze mètre d’altitude.
Les autres villes situées dans le bassin versant de la nartuby sont : Chateaudouble, Draguignan, Trans-en-provence, La Motte, Le Muy et Ampus. Article proposé par Omar.

Du risque à la catastrophe : quel bilan ?

Les conséquences de l’inondation, par Baris et Adam.

- 25 décès
- Maisons emportées ou dégradées
- Routes arrachées
- Pont détruits ou contournés
- Réseaux détruits Des dégâts chiffrés
- Zones d’activité dévastées à 1,054 Milliard
- Station d’épuration hors d’usage d’euros dans le Var
- Digues emportées
- Camping dévastés
- Véhicules détruits
- Lit bouleversé
- Ripisylve arrachée

Bilan proposé par Hichem, Abdelkarim et Ahmed :
Il y a eu au moins 25 morts dans le var le 15 juin 2010.

Il y a eu 13 personnes qui sont restées porter disparu dont un enfant de 2 ans, un jeune homme et des personnes âgées.
Les autorités n’excluent pas de retrouver des victimes sous les amoncellements de débris ou avec le retrait des eaux, notamment dans la plaine de l’Argens.

Plus 92.969 foyers sont toujours privés d’électricité dans le Var et 15.000 personnes sont privées de télécommunications fixes principalement.

C’est un peu la panique : la caserne des pompiers et les services de nettoyage de la ville ont été inondés, ils n’ont plus de matériel.

Près de 2.000 secouristes étaient toujours sur le terrain mercredi soir pour poursuivre les opérations de sauvetage.
Des opérations de pompage ont aussi été engagées dans les lieux sensibles, comme les maisons de retraite.

Des témoins racontent ... par Fouzi, Riyad, Azzedine et Said.

Après ce tragique évènement, plusieurs habitants de Rebouillon pleurent leurs habitations dévastées par les eaux , leurs souvenirs dispersés par les eaux froides. Les journalistes présents sur les lieux ont recueilli le témoignage d’une jeune femme encore sous le choc :
- « On n’a jamais vu ça. Jamais. C’est à peine croyable. Ça n’arrêtait plus de tomber, des trombes et des trombes. Là ça doit se calmer mais on voit un gros nuage au fond..."

Puis, les journalistes ont aperçu une caserne de pompier et en s’y rendant, ils ont entendu des habitants parler et cela les a marqués :
- "Chez moi, la cave est inondée par 80 cm d’eau" explique un commerçant. Un autre considère la situation "dramatique, mon bar est inondé, on n’a jamais vu cela, c’est la nature qui reprend ses droits". Un dernier estime à 70 cm la hauteur d’eau chez lui : "en centre-ville, c’est même allé jusqu’à 2 mètres !"
Une autre personne autre ajoute : "J’ai dû vider ma piscine deux fois pour que ça n’inonde pas tout. C’est impressionnant." A Draguignan, certains élèves de collèges et d’écoles ont dû dormir à l’école mardi soir.
Après cette série de témoignages émouvant, un couple de jeunes personnes a raconté qu’ils avaient vu leur voisin disparaître sous leurs yeux .
Les inondations ont particulièrement touché le hameau à Rebouillon, situé à 6 kilomètres de Draguignan.

Jean était un menuisier à la retraite."Il venait récupérer son chien dans la voiture qu’il avait mise à l’abri, de l’autre côté du pont. Peu après, on a vu la voiture et l’animal glisser sur la Nartuby et y disparaître. J’en ai la chair de poule" témoigne un habitant sur Var Matin.

Deux autres retraités ont également été victimes des flots : Mario et Marie, âgés de 82 et 83 ans.

"En aval de leur maison, ils cultivaient encore leurs potagers (...) Progressivement mais rapidement, l’eau est montée, et a fini par encercler la haute bâtisse. Lorsque nous nous sommes assurés qu’ils étaient probablement dedans, on s’est dit, avec un collègue, qu’avec une corde on pouvait peut-être faire quelque chose. Mais le temps d’aller en chercher une, le torrent était devenu monstrueux et plus rien n’était possible."

"Vers 18h30, elle est passée par le toit et a rempli le cabanon. Tout s’est alors engouffré dans la rivière.Tout le monde criait, c’était affreux. Ma femme est traumatisée... " conclut le témoin sur Var Matin.

Le hameau est sous le choc.
Au petit matin, la commune est sous le choc. « Les gens errent, hagards. Ils sont étonnés, regardent », décrit Chantal, propriétaire d’un bar dans un quartier relativement épargné. « Il y a un amas de boue dans la rue piétonne, à notre niveau, ailleurs, il y a des voitures, des gravats, les routes sont défoncées... », décrit-elle.
« Beaucoup de maisons ont eu de l’eau jusqu’au toit. Dans l’Intermarché, il y a eu 4 mètres d’eau ! Ma belle-fille et mes deux petits-fils de 5 et 11 ans étaient sur le parking du supermarché, à 17h. Apparemment, ils sont montés sur le toit du bâtiment et ont été hélitreuillés. On ne savait pas où ils étaient cette nuit, on vient juste d’apprendre qu’ils sont dans un centre d’urgence », relate-t-elle, soulagée.

Quant aux travaux à mettre en oeuvre , « c’est un peu la panique : la caserne des pompiers et les services de nettoyage de la ville ont été inondés, ils n’ont plus de matériel », précise Chantal. L’électricité est revenue en milieu de matinée dans son bar, contrairement à ses voisins d’en face, toujours dans le noir.
« On ne peut pas boire d’eau, le débit au robinet est très faible, donc on ne peut pas vraiment nettoyer », poursuit-elle. Si dans le bar, pas de problème de ravitaillement en boissons, selon la tenancière, « c’était la cohue » pour les personnes qui se sont rendues aux distributions organisées par les secours.

Portfolio

  • Etude du phénomène d'inondation
  • Les 4e C et leurs professeurs
  • Rebouillon
  • Rebouillon
 
Collège Pythéas – 15 rue des Gardians - 13014 Marseille – Responsable de publication : M. Thierry Bonicel
Dernière mise à jour : vendredi 2 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille