Pythéas
Collège
Marseille
 

Dessin d’une vie

mercredi 23 janvier 2013, par Rachel Garcia

Après avoir analyser plusieurs incipits d’autobiographies, il a été demandé aux élèves de 3B de produire le début de leur autobiographie...

Me voilà dans cette salle où les rayons du soleil traversent l’atmosphère d’une ambiance de classe, cette ambiance calme et posée, mais parfois stressante.
Je vais commencer mon autobiographie, c’est une idée de Mme Garcia ! J’ai toujours bien aimé son cours, car on apprend en s’amusant. Mais ne tardons pas elle risquerait de s’énerver...

Je me présente, je m’appelle Sarah, j’ai quatorze ans et j’ai une passion dans la vie : le dessin. Depuis ma tendre enfance, le dessin et comme une drogue : le crayon qui donne l’occasion à notre esprit de s’exprimer ainsi qu’une sensation merveilleuse d’être dans mon monde celui que j’ai crée, dans ma bulle, d’oublier tout... Les couleurs qui apportent de la vie, de la joie ou de la tristesse et la gomme qui permet de tout effacer et recommencer autant de fois que l’on veut.

Notre créativité peut nous faire voyager jusqu’au bout du monde ! On peut y entrer avec de la tristesse, et ressortir avec de la joie, découvrir, redécouvrir toutes les émotions. Et voir sous ses doigts un dessin tout simple au départ devenir spécial.

Pour commencer un dessin, certes il faut tout d’abord du matériel, un crayon, une feuille, Mais pas seulement. Il faut impérativement de l’inspiration et de la motivation, il faut persévérer pour aller au bout de nos rêves et de nos idées.

Si je faisais un dessin de ma vie, il serait dégoulinant de passion et d’émotion.
Je passerais des heures à le perfectionner, le transformer pour ne rien oublier, je suerais pour le finir et aboutir au résultat voulu. J’y mettrais chaque détail... J’aurais bien sûr du crayon sous la main, mal au poignet, la main moite, et pour finir, je soufflerais un bon coup pour retirer ces bouts de gomme, mais comme d’habitude il en resterait encore alors j’effleurerais la feuille pour balayer mes erreurs, je serais ensuite fière car il réunirait tous mes souvenirs les plus précieux, toute une vie ; il serait une autobiographie !

S.B

 
Collège Pythéas – 15 rue des Gardians - 13014 Marseille – Responsable de publication : M. Thierry Bonicel
Dernière mise à jour : vendredi 2 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille