Pythéas
Collège
Marseille
 

Petite histoire d’un potager éco-responsable créé en 2014...

mercredi 30 septembre 2015, par Rachel Garcia

Sous la forme d’une interview, les élèves d’ULIS et de 5iemeD vous proposent de découvrir leur potager éco-responsable créé en 2014.
Un petit point de lexique, une expérience et un rêve vous accompagnent dans leur année environnementale...
Bonne lecture

Vous avez créé un potager éco-responsable. Pouvez-vous expliquer de quoi il s’agit ?

« Notre potager est écologique, car nous n’avons pas mis de pesticides ». Amine

Nous nous sommes servi « de choses « écolo » pour ne pas polluer la terre et pour faire savoir qu’il faut faire attention. » explique Jean.

Issam ajoute « On peut dire qu’il est éco responsable car il est naturel car on n’a pas mis d’engrais ou d’insecticide. »

« Notre potager est 100% naturel et il n’y a pas d’engrais ni de pesticides. Notre potager est entretenu par nous mêmes. » Qadriyya

Pour résumer « Notre potager est éco responsable parce qu’on fait quelque chose de bien. »Bilal

Comment se sont passés la création et l’entretien de votre potager ?

« Les mardis matins, quand on s’occupait du potager, nous étions très enthousiastes puis on a fait une sortie au jardin de fond vert. Cette sortie nous a beaucoup appris sur comment faire un potager et comment s’en occuper. » Précise Mohamed en introduction.

« D’abord on a mis des limitations pour faire un potager carré. Ensuite nous avons arraché l’herbe avec nos mains et les serfouettes Après nous avons retourné la terre et nous avons fait des lignes avec la serfouette et nous avons planté les graines. Nous les avons recouvertes et nous les avons arrosées. »raconte Raian.

Ensuite, « On a fait un épouvantail et des guirlandes de disques pour effrayer les oiseaux » explique Eiya

C’était en fait pour décorer durablement notre potager. En effet : « On a mis des lunettes et une robe à l’épouvantail. On a fait des animaux en argile et on a peint des bouteilles. » Moussa, Isabelle et Abdelghani s’en souviennent.

Mohamed ajoute « Puis nous avons mis des maquettes d’imagination pour faire beau. »

« J’ai aimé planter et arroser les fleurs mais il faut rajouter des fleurs. Elles sentent bon c’est normal c’est des fleurs » explique Bilal.

« A la fin les professeurs étaient très fiers et nous aussi on l’était car notre potager était très très beau » se souvient Amine.

« J’ai bien aimé l’esprit de penser et d’agir de cette classe » explique Soundous.

 
Proposez-nous le jardin de vos rêves en vous inspirant notamment ce que qu’avaient fait les élèves de la classe ULIS sous forme de production d’arts plastiques.

« Dans mon jardin je voudrais toutes sortes de légumes, de fleurs et de fruits (tomates, radis, haricots pommes, oranges, bananes, tournesols, violettes et jonquilles) avec plein d’animaux non dangereux (lapins, écureuils et lièvres). Il y aurait aussi des jeux pour les enfants et des activités pour leurs parents » propose Amine.

 Ces légumes pourraient « avoir tous les gouts, des fruits extraordinaires par exemple des fruits assemblés avec des gouts inexistants que le monde n’a jamais connus » imagine Jean.

Rime ajouterait « des bancs en bois sous les branches des arbres dans l’ombre, avec une petite fontaine où il y aurait des poissons rouges » ou « une piscine en forme de fleur, avec des fleurs qui auraient des pétales en tête de lion pour faire peur aux insectes » imagine Jean-Louis.

Il y aurait aussi « des chardons qui voleraient autour du jardin » dans l’imaginaire de Roumaissa, « Puis un grand chêne qui distribuerait des bonbons » pour Ingi.

Soundous entrevoit un jardin plus gourmand avec « un toboggan en arc en ciel et des rivières de Nutella sur lesquelles on trouverait des nénuphars en crêpe ».

Raian, lui, ajoute une touche sportive à ce jardin de nos rêves… « Il y aurait un grand terrain de foot et des chevaux qui courraient autour d’un lac. Dans mon jardin il y aurait aussi une piscine de la taille de l’océan, un arbre de la taille de la France et l’oiseau le plus rare au monde pour ne pas qu’il disparaisse. »

« Ce jardin de mes rêves serait situé dans notre espace à côté d’une grande prairie fleurie. J’y construirais une clôture en pâquerettes et en coquelicots. » pense Qadriyya

Et pour finir, un peu de magie…
« Il y aurait un petit potager avec de la salade et des tomates pour faire des bonnes sauces. On pourrait peut-être y planter un haricot magique... » conclut Bilal.
 

 
Collège Pythéas – 15 rue des Gardians - 13014 Marseille – Responsable de publication : M. Thierry Bonicel
Dernière mise à jour : vendredi 2 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille